Archives par étiquette : arnaque

Besançon : le cirque Medrano offre des places… payantes

J’ai reçu aujourd’hui ce message d’une prénommée Giliane. Cela concerne la venue du cirque Medrano à Besançon les 19 et 20 août derniers, pour six représentations.
Giliane aurait dû être ravie de sa soirée au cirque : elle avait obtenu une invitation pour deux personnes grâce à l’Office du Tourisme de Besançon qui avait fait part de cette opportunité sur sa page Facebook, le 9 août dernier.


Oui mais voilà : Giliane n’a pas trop apprécié ce que nous appellerons « la méthode Medrano ». Elle écrit :

Bonsoir Bison Teint,

Un petit signalement, qui vous intéressera ou pas.
Le 9 aout dernier, l’office de tourisme laisse un message sur Facebook, proposant de venir retirer des invitations pour le cirque Medrano, pour le 19 août à Besançon.
Sympa !
Je vais retirer des invitations, valables pour 2 personnes.
Le 19 août, on arrive au cirque Medrano quasiment 1 h avant le début du spectacle. On doit « valider » nos invitations à la caisse, où on nous annonce finalement qu’il n’y a plus de places gratuites disponibles et qu’on doit donc payer 6 euros par personne… Une dame derrière nous arrive, bien remontée, et dit « Je viens de téléphoner, on n’a pas à payer quoi que ce soit si on a des invitations, c’est une arnaque ! » Elle repart, refusant de payer, ses gamins l’air très déçus…

Moi, devant la caisse, je n’hésite pas une seconde, ça fait une semaine que ma fille de 3 ans attend impatiemment de venir au cirque et demande tous les jours si c’est « tout à l’heure le cirque ? »
L’impression de s’être bien fait avoir, je paye les 6 euros par personne. Comme la grande majorité des gens autour de nous.
Un ami qui avait la même invitation (récupérée au Mac Do), est arrivé 10 min après nous, et a payé, lui, 6 euros pour les enfants et 12 euros pour lui… (tarif à la tête du client sans doute ??)

La personne à la caisse, devant nos remarques, s’est défendue en disant qu’il était écrit en bas de l’invitation (en tout petit) « dans la limite des places disponibles ». Mais d’après cette même personne, « si on était venu le matin, il n’y avait déjà plus de places gratuites disponibles… »

Le soir-même, un reportage dans l’émission Capital abordait cette arnaque qui, légalement, n’en est pas une… (puisque « dans la limite des places disponibles »)

Ce sont des méthodes bien discutables, puisque la plupart des parents, une fois devant la caisse du cirque avec leurs enfants super excités, après leur avoir « promis » le cirque depuis parfois plusieurs jours, ne se verraient pas rentrer chez eux « bredouille »…. Et finalement, 6 euros, c’est pas si cher…. Donc, la plupart payent…….

Puisque c’est légal, on ne peut rien faire vis-à-vis du cirque lui-même. Et comme c’est dit dans le reportage de M6, puisque ce sont des petites sommes qu’il faut finalement payer, personne ne porte plainte.

En revanche, ce sont les mairies qui acceptent la venue ou non de cirques sur leurs communes. Sachant qu’il y a beaucoup plus de demandes de la part des cirques, que de places disponibles dans les communes chaque année. Il serait donc peut-être utile d’alerter notre cher maire, ou en tout cas les services compétents, sur les méthodes de ce cirque. Medrano procède ainsi dans toutes les villes où ils vont : ils distribuent beaucoup, beaucoup d’invitations chez les commerçants, dans les comités d’entreprise, etc… Mais au final, il n’y a jamais de places gratuites disponibles, et il faut payer pour rentrer sous le chapiteau. Des petites sommes. Donc, ça marche. Les gens payent. Ce n’est pas de la vente forcée, mais presque…

Je ne sais pas si ça pourra vous intéresser ou non.
Pour ma part, je vais signaler ces méthodes abusives à la mairie, des fois que…

Bonne soirée !

Gilliane

Voilà pour le message de Giliane. Visuellement ça aussi pourrait donner ça :

Plus sérieusement, voici un extrait d’un article paru sur le site de Que Choisir :

La technique est bien rodée. Quelques jours avant le passage dans une ville, les équipes de Medrano distribuent chez les commerçants et auprès des comités d’entreprise des bons donnant droit à une ou plusieurs entrées gratuites. Séduits par l’offre, les spectateurs sont, en général, nombreux à se presser devant le chapiteau avant le début du spectacle. Pourtant, rares sont ceux qui réussissent finalement à entrer dans le chapiteau sans rien payer. Parmi les raisons invoquées : le manque de places dans la tribune populaire, réservée aux places gratuites, ou bien l’impossibilité d’utiliser deux bons au sein d’une même famille. Pour ne pas décevoir leurs enfants, la plupart se résignent alors, à contrecœur, à acheter l’affiche-programme officielle du spectacle (5 € par personne) ou bien à payer une ou plusieurs places à plein tarif (23 ou 28 € pièce), indispensables pour pénétrer sous le chapiteau.

Sur Facebook j’ai lancé un appel afin d’avoir des retours d’expériences sur ces places offertes (ou pas). Il apparait que des personnes ont effectivement pu rentrer gratuitement grâce à leurs invitations.

Cependant, d’autres ont été refoulées ou plus exactement invitées à payer leurs places à prix d’ami ou à acheter un programme pour pouvoir rentrer.


(les avis sur la qualité du spectacle c’est autre chose. Je n’entrerai pas dans le sujet)

Concernant la Ville de Besançon et l’Office du Tourisme, je leur ai fait remonter cette situation et ils disent « tomber des nues« . On peut les comprendre : les cirques procèdent avec les commerces, entreprises et autres collectivités de la manière suivante : ils déposent des affiches et en échange laissent des invitations que ces « partenaires d’un jour » distribuent comme bon leur semble. Toutefois on se garde bien de préciser à ces partenaires qu’il conviendrait de lire les petites lignes avant d’affirmer « avoir des invitations gratuites à distribuer ou à faire gagner ». Vous savez, cette petite ligne qui dit :

« dans la limite des places disponibles »

Concernant le Cirque Medrano qui surfe aux frontières de la légalité avec ce genre de procédés (tout en restant du bon côté), disons que si légalement la méthode tient la route, moralement c’est tout petit. Les parents promettent aux enfants d’aller au cirque (ce que certains n’auraient pas eu les moyens de faire même à 6 euros la place) et ils se retrouvent acculés à devoir payer ou à faire pleurer les gosses.

« — Allez Maman, on y va quand mêmeuuu ! »

Sympa l’alternative, vraiment.

Commercialement le procédé est sans doute habile puisque cela permet de remplir les gradins et de rentabiliser au mieux les représentations. Cependant à terme, l’image du cirque Medrano ne peut qu’en être ternie. Effet boomerang : les déçus parlent, ils écrivent, ils commentent, se plaignent auprès de ceux qui leur ont fait gagner des « places gratuites »… certains bloguent, des articles de presse en font état… Et tout cela arrive en tête des résultats quand on recherche sur Google « Medrano invitation« – par exemple. C’est comme ça, les gens n’aiment pas être pris pour des cons.

Le quotidien dijonnais d’information en ligne Dijonscope a reçu l’an dernier des plaintes de ses lecteurs après avoir offert des places pour le Cirque de St.Petersbourg (qui n’a de russe que le nom puisque c’est en fait Medrano). Désormais, Dijonscope refuse d’être le Cheval de Troie de ce genre de procédé et n’offre plus de places de cirque « gratuites ». Chat échaudé…

Quant à moi j’ai posté ce commentaire sur la page Facebook du cirque Medrano ce mercredi après-midi aux alentours de 16h00. En une heure, il avait déjà attiré pas mal de « j’aime » et quelques commentaires, mais pas encore de réponse de la part de Medrano. Y en aura-t-il une ? Le commentaire sera-t-il effacé ? À suivre ici.

Bon allez ! On ne va pas se laisser abattre : j’invite tout le monde au restaurant !

« dans la limite des places disponibles »

Pour aller plus loin

Ami Facebook recherche pigeon pour arnaque au bon coin

MISE EN GARDE

Cet billet est en ligne depuis décembre 2012. Il est particulièrement bien référencé par Google, et les internautes qui font une recherche avec les mots-clés « arnaque leboncoin » tombent régulièrement dessus.
Ces personnes viennent souvent d’être victimes elles-mêmes d’une arnaque et écument Internet pour trouver une solution. Ils lisent les commentaires à la recherche d’une aide.

Mais d’autres personnes malhonnêtes ont repéré le filon et passent le plus clair de leur temps à laisser des commentaires sous ce type de billet. Ils se font alors passer pour d’anciennes victimes d’arnaques qui ont pu s’en sortir. Généralement, ils vous donnent, une adresse email qu’ils prétendent être celle d’un « lieutenant d’Interpol » (ça peut faire sourire) qui serait l’homme providentiel capable de vous aider.

Autre technique : ils ont mis en place de faux sites avec une adresse comportant le mot « Interpol ». Une fois sur ce site, on vous invite à laisser un témoignage. Ensuite vous recevez un mail et on vous embobine en vous faisant croire qu’il faut faire une avance de frais pour votre procédure.
Au final, vous voilà arnaquer pour une seconde fois.
Vous savez quoi ? Les commentaires en question ont tous une adresse IP en Côte d’Ivoire…
Donc méfiez-vous en lisant les commentaires sous ce billet. Vous voilà avertis.

Ce vendredi soir, un « ami Facebook » que je ne connais pas (j’accepte tout le monde ou presque) m’envoie un « bonjour bonjour » en privé. La suite vous la lirez ci-dessous.
À l’évidence, il s’agit d’une arnaque… L’homme (ou la femme) cherche une tierce personne pour poster en son nom une annonce sur leboncoin.fr

Voyez le début de la conversation, mon « ami » me parle comme quelqu’un qui me connait alors que je n’avais jamais échangé avec lui. En l’occurrence, le profil utilisé était celui d’un restaurant de Besançon qui a pignon sur rue… ça peut rassurer.

Bref, ça sentait l’arnaque à plein nez mais j’ai voulu jouer. Bonne lecture. Vous trouverez ensuite quelques explications.

Notre arnaqueur s’est donc retrouvé le bec dans l’eau et moi j’ai bien rigolé… Petite précision : je ne travaille pas à la Gare d’Eau 🙂
Mais où est l’arnaque ? Quel est le risque si l’on rend ce petit service ?

Dans un premier temps j’ai pensé  que l’objectif était de trouver un pigeon pour poster une annonce cachant une classique arnaque à la vente. La publication de l’annonce se faisant depuis l’ordinateur du pigeon, c’est son adresse IP qui est alors collectée. On imagine les risques qu’il encourt si une plainte liée à cette vente est ensuite déposée.

Mais c’est un message posté sur un forum de discussion qui m’a révélé le véritable danger de ce type d’arnaque… et le risque est très grand.

Si mon « arnaqueur » insistait tant pour que je valide mon annonce, c’est parce qu’une fois notre annonce validée, leboncoin.fr nous en présente un récapitulatif et nous demande de choisir un mot de passe qui servira ultérieurement à modifier l’annonce.


Le naïf donne alors un mot de passe…. et comme il a l’habitude (à tort) d’utiliser toujours le même pour l’ensemble de ses comptes (Facebook, courriel…), il y a de grandes chances pour qu’il utilise son mot de passe habituel.
Une fois l’annonce validée par leboncoin quelques heures plus tard, c’est l’arnaqueur qui recevra la confirmation à l’adresse email qu’il avait indiquée à sa victime. Or cette confirmation affiche en clair le mot de passe donné par le pigeon.

Notre arnaqueur n’a plus qu’à essayer ce mot de passe sur le compte Facebook de sa victime, sur son compte mail, etc.
Si ça marche, c’est bingo ! Car on trouve beaucoup d’informations intéressantes dans nos courriels non effacés : des identifiants, des mots de passe….

Notre compte Facebook piraté servira à son tour pour appâter nos propres amis. Et ainsi de suite…

Conclusion : si l’on vous demande ce genre de service via Facebook ou MSN, fuyez ! Vos amis ne sont peut être pas vos amis…

Mise à jour (samedi 17 décembre)

J’ai fait un petit test hier soir avec une annonce bidon. Apparemment, leboncoin.fr n’envoie plus le mot de passe en clair dans ses messages de confirmation. À confirmer si vous faites le test vous aussi.

Arnaque, chèque et mécanique

Benjamin Reuillard est un jeune Franc-Comtois qui m’a fait parvenir ce récit dans lequel il témoigne d’une arnaque dont il a été victime il y a quelques mois déjà. À lire et à méditer car sa malheureuse expérience pourrait peut-être vous éviter pareille mésaventure…

L’histoire commence par une idée de génie :

« Je vais acheter une voiture avec un faux chèque de banque. Y’a bien un con qui va se faire avoir. »

Malheureusement le con, c’est moi. Et l’idée c’est quelqu’un d’autre qui l’a eue.

Au fur et à mesure que vous lirez cet article vous vous direz sans doute : « Moi je ne me serais jamais fait avoir » .
Je dis ça, car j’ai dû entendre cette réflexion une bonne centaine de fois de la part de la centaine de personnes à qui j’en ai parlé…

Je vous explique

Un jour, pris d’une envie de m’acheter un coupé sport, je mets en vente ma voiture sur leboncoin. Prix : 11 000€.
Plusieurs appels me parviennent car le prix est intéressant. Une jeune fille semble plus décidée que les autres. Elle habite à 100Km de chez moi. Elle me contacte une première fois par téléphone et m’explique qu’elle travaille jusqu’à 17h. Le mieux serait donc de prendre rendez-vous à 18h dans un lieu plus proche de chez elle.
Je décide d’un village situé à 15 minutes de mon habitation. « Je ne vais quand même pas me casser la tête, je ne suis pas à son service » me suis-je dit alors.
Mais voilà : j’en rêvais de ce coupé sport.

Me méfiant d’une arnaque éventuelle, je décide de ne pas effectuer la transaction en soirée. Ça tombe bien car la jeune fille me demande plutôt de faire ça le samedi après-midi.
Je lui demande alors un « chèque de banque » comme moyen de paiement.

[quote]Je le fais samedi matin et si la voiture me plait nous ferons la transaction.[/quote]

Rassurant

Le samedi après-midi arrive et c’est un couple qui se présente à moi. Même tranche d’âge que moi, « propre sur eux ». Le type de couple qui peut, comme moi, se payer une voiture à 11000€.
Je ne les ai pas vus se garer car ils avaient laissé leur voiture sur un parking éloigné.
Ils sont conquis par l’essai de mon véhicule. Ils me donnent quelques détails :

[quote]Vu que je vais faire de l’autoroute, ça m’arrange au niveau conso.[/quote]

[quote]Pour une française c’est une bonne bagnole…[/quote]

Nous remplissons alors les papiers : la carte d’identité semble correcte, le chèque de banque présente le filigrane au dos. Je suis donc confiant.
La transaction s’effectue et le couple part au volant de leur « bonne affaire » et moi avec l’argent espéré pour mon coupé sport.

Nous sommes donc le samedi et les banques sont fermées et ne rouvriront que le mardi matin. Impossible de vérifier le chèque de banque d’ici là. Si la transaction avait été faite le mercredi, comme c’était prévu à l’origine, j’aurais pu vérifier dès le lendemain…

Depuis le dimanche soir, j’ai un doute

J’ai cherché sur Internet le nom de l’acheteuse et j’ai découvert qu’elle était citée sur un forum dans un post portant le titre « Arnaque par Vanessa Marquelet » … Le même nom. Merde !

Le mardi arrive et j’appelle la banque de ladite Vanessa, et là :

[quote]Le chèque n’est pas référencé chez nous, le numéro me parait ancien.[/quote]

Voilà. Je n’ai plus de voiture. Je n’ai pas les 11 000 € contre lesquels j’ai cru la céder. Je patiente au Commissariat et le con, c’est moi.

Épilogue

Cinq mois plus tard la personne qui se fait nommer Vanessa Marquelet est toujours recherchée. Elle a escroqué une dizaine de personnes, dans l’Est de la France essentiellement.
Je n’ai pas le droit au fond d’aide au victime « parce que vous comprenez, vous gagner trop d’argent ».

Mais qui peut se passer de 11 000€ ? Certainement pas moi qui n’ai que 23 ans et 2 ans d’expérience professionnelle.

Je profite de cet article pour remercier @H_Miser qui m’a aidé à retrouver l’adresse IP de Mlle M. dans l’en-tête des mails, mais la piste n’a pas été exploitée.

Benjamin Reuillard

Une suite à cette mésaventure à lire dans cet article du quotidien le Pays (9/02/2012) : les faux chèques de la mystérieuse Vanessa M.



Pour s’éviter pareille mésaventure…

Se faire payer par un chèque de banque oui mais… il peut être faux. Et comme ce moyen de paiement est réservé aux transactions de valeur, mieux vaut être méfiant. Voici quelques détails qui devraient vous mettre la puce à l’oreille :

  • l’acheteur insiste pour que la vente s’effectue dans un endroit discret (sur un parking perdu par exemple) ; sa voiture est garée à un autre endroit éloigné (vous ne pourrez pas relever sa plaque d’immatriculation) ;
  • sur demande de l’acheteur la vente a lieu en début de week-end ou en plein « pont » : impossible donc d’appeler sa banque pour vérifier l’authenticité du chèque de banque.

Dans tous les cas, il convient de vérifier l’authenticité du chèque de banque mais jamais en appelant le numéro de l’agence inscrit sur le chèque. Eh oui… s’il est faux, c’est sans doute un complice qui répondra.

Voici un article intéressant de linternaute.com : Comment détecter les faux chèques de banque

Black Eyed Peas aux Fins : le NG2 peut-être victime d’une escroquerie d’après Polydor Universal (France 2)

Mise à jour vendredi 8 juillet à 20h30 : la venue de 3 membres des Black Eyed Peas aux Fins ne se fera pas…
Voir le communiqué du NG2 en fin de billet.
Ce qui suit a été publié avant de connaître cette fin du rêve des Fins défunt…


Et encore un rebondissement et des doutes dans l’affaire des « Black Eyed Peas chez les Doubistes« .

Au début, tout le monde à douté – et moi le premier – face à l’énormité de l’annonce de la venue du groupe à la discothèque NG2 des Fins prévue pour un DG set ce samedi 9 juillet. La nouvelle était confirmée dès le lendemain par, Jean-Michel Leluc, le co-gérant à divers titres de la presse régionale malgré un démenti de la société chargée de gérer la tournée internationale du groupe.

Puis les médias nationaux écrits, en lignes, radio et tv se sont emballés et l’événement a commencé à buzzer, buzzer

Ce vendredi 8 juillet, sur France 2, le journal télévisé de 13h consacre un reportage à cet événement et diffuse un communiqué de Polydor Universal la maison de disque des Black Eyed Peas – qui dément la venue du groupe aux Fins. Allant jusqu’à évoquer l’hypothèse que le NG2 soit victime d’une escroquerie.

Réponse de Jean-Michel Leluc (le co-gérant du NG2) au reporter de France 2 :

[quote] On verra demain soir. Nous en tout cas on n’a pas fait un coup de pub. On a des contrats en bonne et due forme, on a versé de l’argent. [/quote]

Coup de pub, espérons-le en effet. Quant au coup de com’ espéré il semble parfaitement réussi. A moins que tout cela finisse en « eau de boudin », ce qui serait au final un « bad buzz » catastrophique pour la discothèque, pour les Fins et pour tous ceux qui ont déboursé le prix du précieux sésame supposé leur permettre d’approcher le groupe.

On dit que dans le monde de la nuit, des stars internationales cachetonnent souvent dans la plus grande discrétion sans que leur label en soit informé. Souhaitons que ce soit le cas ici.

Il faudra attendre samedi soir pour en avoir la certitude.

Le reportage de France 2

Extrait du JT de 13h de France 2 du vendredi 8 juillet 2011


Mise à jour le vendredi 8 juillet à 15h15

[quote]Je n’ai absolument rien à dire. Je maintiens. J’ai eu l’agence ce matin, qui m’a confirmé leur venue. J’ai leur billet d’avion, je sais à quelle heure ils arrivent.[/quote]

J’ai posté ce commentaire à 14h47. Le lien pointe vers la vidéo du reportage de France 2.
A 15h10, j’ai constaté que mon commentaire avait été effacé.

Pourquoi ne pas y avoir répondu ? Pourquoi l’avoir censuré ? Mieux vaudrait utiliser cette page pour réaffirmer la venue du groupe si elle est certaine puisque parmi les « fans » de la page, certains ont sans doute vu le reportage de France 2.

Avant / après :

Vers 16h30, Polydor France a posté ce message sur Twitter depuis son compte officiel.

  • 17h07 : le site du Nouvel Obs émet lui aussi de gros doute sur cet événement.
  • 17h40 : le site du NG2 accessible à cette adresse : http://www.leng2.com/ n’est plus du tout accessible ! Le site semble tout simplement supprimé !

  • Le gérant du Cesar Palace de Grenay, en Isère, qui devait lui aussi accueillir les Black Eyed Peas pour un DJ set ce dimanche 10 juillet s’inquiète (Est Républicain)
  • 17h50 : Polydor France répond à une question que je leur ai posée sur Twitter et affirme qu’il s’agit d’une arnaque !!!

  • En début de soirée, le site de soirée, le site Web du NG2 est de retour mais cette fois, en lieu et place de l’annonce de la venue des Black Eyes Peas, on trouve un communiqué.
Communiqué de la direction du complexe de nuit NG2

Nous sommes au regret de vous annoncer que nous ne pourrons pas assurer la soirée « Dj Set by Will.I.Am, APL.DE.AP et Taboo » samedi 9 Juillet comme initialement prévu.

Suite au déchaînement médiatique provoqué par l’annonce mercredi matin de cette soirée et face au scepticisme montant depuis 48h, nous avons été très surpris. La tromperie a réellement éclaté cet après-midi quant à la vente de la prestation des artistes et nous sommes finalement entrés en contact avec le VRAI manager des Black Eyed Peas.

Celui-ci nous a confirmé la venue de APL.DE.AP pour un DJ Set exceptionnel de 2 heures. Nous communiquerons à la fin de ce week-end pour que la vérité soit établie ; sachez que le NG2 n’est en aucun cas responsable de ce couac.

La direction du NG2 a pris l’initiative de rembourser intégralement ce jour les places déjà vendues pour la soirée du samedi 9 juillet. (Billetterie en ligne Moxity : « Nous avons coupé les ventes et débuté les remboursements… »)

Nous sommes profondément désolés de ne pouvoir combler totalement les fans et nos clients, nous vous assurons tout de même que APL.DE.AP saura mettre une superbe ambiance samedi soir au NG2.

  • Fin de l’histoire. Etonnant tout de même que la direction parle de déchaînement médiatique après avoir recherché le coup de com’ (rappel de l’interview audio sur Virgin radio :
  • Que certains aient douté dès le début, notamment sur Twitter et sur ce blog, cela n’avait rien d’étonnant tant le décalage semblait énorme entre le groupe d’envergure mondiale et le lieu : une discothèque du Haut-Doubs. Au final, le doute était donc justifié. C’est dommage pour tous les déçus et quel énorme « bad buzz » pour la discothèque et pour les Fins !

  • Dernier ajout et pour mémoire : le NG2 semble nettoyer régulièrement son mur Facebook des commentaires dérangeant.
    J’en ai fait l’expérience cet après-midi lorsque j’ai tenté d’avoir leur réaction et d’avertir d’un doute suite au reportage de France 2.
    En début de soirée, lorsque la rumeur a commencé à courir d’une annulation, beaucoup de commentaires négatifs ont été postés. Ce soir, tous ont disparu.
  • Voici pour mémoire, le message du NG2 annonçant l’imminence d’une annonce et les commentaires qui ont suivi.
    A cette heure, il n’en reste plus rien et tout va bien sur le mur Facebook du NG2. Les clients sont des clients heureux. Certains grognent contre les vilains qui ont osé critiqué.
    Visiblement, on sait garder la tête froide au NG2 en pareilles circonstances. Étonnant non ?


  • Finalement, seul APL.DE.AP est venu aux Fins… à 2h30 du matin !
    Voici le reportage du France 3.

France 3 Franche-Comté – le 12/13 du dimanche 10 juillet 2011 à lire et à visionner sur cette page.

  • Suite à la conférence de presse tenue ce dimanche 11 juillet par les responsables du NG2, le site Macommune.info rapporte que M.Leduc aurait déploré la couverture que les médias ont fait de cet événement. D’après lui, ces derniers auraient abusé de l’association entre les stars internationales et la discothèque au milieu des vaches et des forêts.

[quote] Je présume que l’image négative donnée aux Fins ces derniers jours a joué dans le fait que les trois membres des Black Eyed Peas ne sont pas venus.[/quote]
Étonnante réaction quand on sait que le buzze tenait justement dans le décalage et que la porte était grande ouverte aux médias jusqu’à ce que les premiers doutes s’installent.
On dirait qu’on a besoin de désigner des boucs émissaires pour assumer le bad buzz…